shamila NPA

L’Afrique du Sud a sa première femme procureure générale

Un nouveau visage sur le système judiciaire sud-africain. Il s’agit de Shamila Batohi qui vient d‘être désignée procureure générale en Afrique du Sud. Elle aura pour mandat de redresser un système pénalisé par de nombreux scandales de corruption.
La nomination de cette avocate de renom a un double sens inédit dans la nation arc-en-ciel. Premièrement, elle est la première femme à accéder à ce poste. Il y a aussi le moyen par lequel elle a été désignée. Le gouvernement sud-africain a notamment pris la décision sans précédent de diffuser les entretiens d’embauche, en direct à la télévision.
Sortie vainqueur de cette “compétition”, Shamila Batohi est désormais au centre de toutes les attentions. Elle hérite, en effet, d’un appareil au cœur de la lutte contre la corruption, cancer de l’Afrique du Sud.
Ces dernières années, des scandales retentissants ont touché plusieurs sphères du pays, dont l’exécutif. Symbole de ces affaires, l’ancien président Jacob Zuma, assailli par une pile d’accusations de corruption. Pour beaucoup de Sud-Africains, lui et ses proches ont longtemps été protégés par la justice.
Une image que son successeur, Cyril Ramaphosa, espère désormais changer. À son arrivée au pouvoir, il a notamment promis de lutter efficacement contre la corruption en excluant de protéger quiconque s’en rendrait coupable.

 

Comments are closed.
Matière News