indaba_2014

RDC: les étrangers “volent” le secteur minier, accuse la Gécamines

La toute-puissante entreprise étatique minière congolaise Gécamines a accusé lundi ses partenaires étrangers de “voler” la République démocratique du Congo, après avoir été elle-même mise en cause dans deux rapports par des ONG anglo-saxonnes.
“Nos partenaires depuis quinze ans nous ont -le mot n’est pas fort- trompés et nous ont volés. Cela doit s’arrêter”, a déclaré le président du conseil d’administration, Albert Yuma, un proche du président Joseph Kabila.
En juillet, l’ONG britannique Global Witness avait qualifié le secteur minier congolais de “distributeur automatique de billets” pour le régime de Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001.
Début novembre, une ONG américaine, le Centre Carter, a estimé qu’un total de 750 millions de dollars, générés par la production minière entre 2011 et 2014, n’a pas pu être retracé de “manière fiable” dans la comptabilité de la Gécamines.
“C’est une idiotie, c’est un mensonge, c’est une incompétence”, a réagi M. Yuma qui s’exprimait devant les cadres de l’entreprise à Lubumbashi, la capitale économique du minerai dans le sud-est du pays.
“Tout l’argent a été enregistré dans les comptes de la Gécamines. Pas un dollar ne manque et la plupart de cet argent est parti dans le personnel, dans les investissements et dans le financement de l’Etat congolais”, a-t-il développé.
“L’Etat aurait dû toucher 768 millions de dollars d’impôts. L’Etat a touché zéro parce que nos partenaires se sont toujours arrangés pour que les comptes d’exploitation soient en perte d’année en année”, a-t-il avancé au fil de son discours.
Il a annoncé qu’il avait demandé au cabinet Ernst&Young de “repenser” l’organisation de la Générale des carrières et des Mines (Gécamines) pour mieux contrôler les partenariats étrangers.
L’enjeu selon lui pour la RDC consiste à prendre le contrôle de ses minerais, “comme il y a 40 ans nos frères arabe avaient profité du contrôle de leur pétrole”.
La RDC produit notamment du cobalt, “la matière la plus recherchée dans le monde. La prochaine guerre mondiale sera sous le contrôle du cobalt”, selon M. Yuma.

Comments are closed.
Matière News