fbpx
zuma03_CLOSERGrahamstownJuly132011

Afrique du Sud : Jacob Zuma se dit victime de menaces de mort

Jacob Zuma affirme être la cible de menaces de mort, a révélé l’ancien président sud-africain au second jour de sa comparution devant une commission anti-corruption. À la reprise de l’audience mardi, Zuma a restitué la scène qu’il aurait vécu la veille, dans la soirée.

Son assistant personnel chargé de décrocher ses appels téléphoniques aurait ainsi pris un appel contenant des menaces clairement destinées à l’ancien président et à sa famille. « Dites à Zuma que nous allons le tuer, ainsi que ses enfants et son entourage », aurait lancé la personne au bout du fil.

Pour le président du tribunal, il s’agit d’une acte répréhensible et « totalement inacceptable » qui mérite sans doute une meilleure protection des témoins appeler à la barre. Toutefois, a nuancé le juge Ray Zondo, l’ancien président bénéficie déjà d’une « protection maximale ». Pour l’heure, la police n’a pas encore commenté les propos de M. Zuma.

Attendu depuis de longs mois, le témoignage de l’ancien chef d’Etat accusé d’avoir généralisé le pillage des ressources de l’Etat durant sa gouvernance (2009-2018) s’est finalement ouvert ce lundi. Dans une plaidoirie de plus de deux heures, Jacob Zuma s’est notamment défendu des allégations portées contre lui, dénonçant à l’inverse la « calomnie » et une « conspiration ».

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter