fbpx
malema

Afrique du Sud : Julius Malema accusé de violence contre un automobiliste

La police sud-africaine a ouvert une enquête contre le jeune leader populiste Julius Malema, accusé d’avoir frappé un conducteur et endommagé un véhicule et lors d’une altercation entre automobilistes mardi soir à Polokwane (nord-est).

La victime a déposé une plainte pour agression et dommages à propriété privée, “une enquête de police est en cours”, a indiqué mercredi à l’AFP un porte-parole de la police, Hangwani Mulaudzi.

Malema, exclu de l’ANC en 2012 pour indiscipline et aujourd’hui dirigeant du parti EFF (Combattants de la liberté économique), s’est accroché avec un automobiliste qui lui reprochait sa conduite.

“Trois hommes sont sortis de la voiture (de Malema ndlr), ont empoigné l’automobiliste.Ensuite M. Malema a rejoint les trois hommes, l’a giflé au visage, et a endommagé son véhicule”, brisant une vitre, selon le porte-parole.

En décembre, Julius Malema, qui doit 16 millions de rands au fisc (1,1 million d’euros) et conduit une Mercedes Classe-S, avait été arrêté pour excès de vitesse à 215 km/h sur une autoroute urbaine de Johannesburg, sur une section limitée à 120.

Il est également accusé de corruption, de blanchiment d’argent et de racket dans le cadre de ses anciennes activités de dirigeant régional.

Ex-proche du président Zuma, aujourd’hui tombé en disgrâce, Malema soutient que ses ennuis judiciaires et fiscaux font partie d’une opération politique pour le réduire au silence.

Son parti EFF, qui prône une politique radicale de nationalisations des mines, de redistribution des terres et de plus grande justice sociale, disputera pour la première fois des élections le 7 mai, à l’occasion des élections générales du parlement sud-africain indique africa1.com.

AFP/Johannesburg

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter