fbpx
juju

Afrique du Sud: Julius Malema expulsé du Parlement

La rentrée parlementaire est particulièrement mouvementée en Afrique du Sud. Après juste deux jours au Parlement, le jeune tribun populiste, Julius Malema, s’est fait expulser jeudi 19 juin. Celui qui est en rupture de banc avec l’ANC, le parti au pouvoir, est bien décidé à chambouler la classe politique sud-africaine.

C’est un vent de révolte qui souffle sur le Parlement sud-africain avec l’arrivée de 25 députés des Combattants pour la liberté économique (EFF), le mouvement du populiste de Julius Malema. Première altercation cette semaine, lorsque le fougueux député a accusé le gouvernement ANC d’avoir tué des gens à Marikana. Il faisait allusion aux 34 mineurs grévistes tués par la police, en août 2012.

Prié par le président de séance de retirer ses propos, le jeune élu a refusé et a réitéré ses accusations : « Je suis désolé, je ne le ferai pas. Je maintiens que le gouvernement ANC a tué des gens à Marikana ». Julius Malema a ensuite été prié de quitter le Parlement. Ce qu’il a fait, accompagné des élus de son parti aux cris de « Vous êtes des assassins, des mercenaires ».

Nombreuses réactions

De nombreux députés ont qualifié son attitude de non parlementaire et mis en garde contre des provocations qui transforment le Parlement en cirque. Pour les analystes politiques, on assiste à un renouvellement de l’Assemblée avec l’arrivée de jeunes loups indisciplinés, qui veulent secouer la vieille garde. Ils reconnaissent que les coups de sang de Julius Malema sont bons pour le débat démocratique. Mais ils rappellent que le Parlement est une institution importante, qui ne doit pas perdre de sa crédibilité aux yeux des citoyens.

Source :RFI

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter