fbpx
large_l_1neff epafras

Afrique du sud : Le populiste sud-africain Julius Malema fait école en Namibie

Le nouveau parti populiste sud-africain de Julius Malema a essaimé en Namibie, où un homme d’affaires local venu à la politique a créé un parti frère, les Combattants pour la liberté économique de Namibie (NEFF) en vue des élections nationales de décembre.

C’est la “naissance d’un géant”, a déclaré à l’AFP mercredi à son retour d’Afrique du Sud son président, Epafras Mukwiilongo, présentée sa nouvelle formation comme anti-capitaliste, anti-impérialiste mais aussi anti-homosexuels.
A l’instar du parti de Malema qui a remporté 25 sièges au Parlement sud-africain aux dernières législatives de mai, M. Mukwiilongo entend s’attaquer à l’hégémonie du parti au pouvoir en Namibie depuis l’indépendance en 1990, la Swapo.
“Notre gouvernement s’occupe de donner du pouvoir aux Chinois et aux Indiens qui détruisent nos hommes d’affaires”, a-t-il exposé. “Nous sommes un pays très riche qui peut s’auto suffire si le gouvernement permet son industrialisation et la mise en valeur des mines en Namibie”, a ajouté M. Mukwiilongo, lui-même un transfuge de la Swapo et du parti du Congrès des Démocrates (opposition).
Outre ces thèmes économiques, M. Mukwiilongo a précisé vouloir aussi faire campagne contre l’homosexualité, affirmant avoir reçu 250.000 dollars de don “d’organisations internationales anti-homosexuels” lors d’une visite en Ouganda la semaine dernière.
“Aujourd’hui, les impérialistes manipulent notre pays par des pratiques homosexuelles”, a-t-il affirmé. “Le NEFF est déterminé à unir tous les Namibiens contre cette pratique fatale”.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter