Les efforts de l’Afrique du Sud pour produire des vaccins sont essentiels pour aider le continent africain à devenir plus autosuffisant en matière d’inoculations pour combattre le COVID-19 et de nombreuses autres maladies, a déclaré vendredi le chef de l’Organisation mondiale de la santé en visite.

Le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Ghebreyesus, était en visite au Cap pour visiter trois installations qui commencent à fabriquer des vaccins.

Plus de la moitié de la population mondiale est aujourd’hui entièrement vaccinée, et pourtant 84 % de la population africaine n’a pas encore reçu une seule dose“, a déclaré le Dr Tedros lors d’un point de presse.

Tedros a ajouté qu’il était “urgent” d’augmenter la production locale de vaccins dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Il devait également visiter le laboratoire Afrigen qui, avec le soutien de l’OMS, crée un vaccin COVID-19 à partir de zéro. Le laboratoire reproduit le vaccin Moderna en utilisant la technologie des vaccins à ARNm. Le laboratoire Afrigen bénéficie du soutien de l’OMS et de plusieurs autres partenaires, dont les gouvernements d’Afrique du Sud, de France et de Belgique.L’initiative est également soutenue par les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies. Le Dr Tedros a déclaré que les essais cliniques du vaccin candidat mis au point par Afrigen devraient débuter en 2022 et que l’on espère que son utilisation sera autorisée en 2024

Partager