fbpx
FRANCE TV

RDC: 52 tués parmi les assaillants dans l’attaques des terroristes à Kinshasa tel est le bilan provisoire

Intervenant lundi 30 decembre soir au journal télévisé de 20 heures sur la RTNC, le porte-parole du Gouvernement, Lambert Mende, a donné des précisions sur le bilan provisoire des attaques organisées à la RTNC, à l’Etat-major général des FARDC et à l’aéroport international de Ndjili. Au total, 52 morts et 15 capturés parmi les assaillants, dont 15 tués à la RTNC et 9 capturés, 16 tués à l’Etat-major général des FARDC, et 21 tués à l »Aéroport de Njili, ainsi que 8 civils tués.

Selon Lambert Mende, il y a eu d’autres attaques terroristes dans les villes de Lubumbashi et Kolwezi au Katanga, et à Kindu, chef-lieu de la province du Maniema. Selon lui, ces terroristes ont essayé de perturber les festivités de fin d’année. Mais ils ont été maitrisés sur tous les sites. A Kindu, par exemples, un petit groupe a essayé de désarmer trois gardes à l’aéroport, mais ils ont été neutralisés. Mais l’attaque  perpétrée dans la ville de Lubumbashi qui semble être aussi sérieuse que celles de Kinshasa.

Lambert Mende a également déclaré que le gouvernement attend les résultats des enquêtes des services spécialisés de la Police afin d’annoncer au public le nom des commanditaires de ces attaques et de permettre à la Justice de se saisir de ce dossier et sanctionner les coupables, comme ce sera le cas avec les éléments du M23.

Pour sa part, le Vice-premier ministre et ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, et Premier ministre ad intérim, Alexandre Luba Ntambo, a tenu hier lundi une réunion de sécurité à l’issue de laquelle des patrouilles mixtes FARDC-PNC ont été mises en place afin de décourager d’éventuels fauteurs des troubles. Il faut également signaler que durant la journée de lundi, le Vice-premier ministre et premier ministre ad intérim, a visité les sites attaqués à Kinshasa, en compagnie des principaux responsables de la sécurité de la ville dont le ministre de l’Intérieur, le Chef d’Etat-major général des FARDC et le gouverneur de la ville de Kinshasa. Ce dernier a demandé aux Kinois de vaquer tranquillement à leurs préoccupations et de préparer les festivités de fin d’année qui se passeront en sécurité, parce que tous les services concernés ont été mobilisés pour ce faire.

A indiqué  ce mardi 31 décembre 2013 le journal la reference.

 

Eric Kasongo

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter