fbpx
Intemperies_Bujumbur

Fortes intempéries à Bujumbura

Au moins 51 personnes sont mortes dans la capitale burundaise Bujumbura, suite à des pluies torrentielles survenues dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé le ministre de la Sécurité publique, le général Gabriel Nizigama.

Les autorités craignent que le bilan ne s’accroisse encore, mais selon la police locale, il s’agit du pire bilan lié à des intempéries dans la capitale. La police a aussi dénombré une centaine de blessés et des centaines de maisons effondrées.

Le ministre a ajouté que les cadavres seraient enterrés dès lundi après-midi, faute de places dans les morgues.

Les quartiers populaires de Kamenge, Kinama et Buterere, sont les plus affectés. Les maisons, construites à base de briques de terre séchée, n’ont pas résisté aux coulées d’eau et de boue.

Ces pluies diluviennes, d’une dizaine d’heures, ont provoqué également des coupures d’électricité et d’eau dans une grande partie de la ville. Le ministre de la Sécurité publique, accompagné sur le terrain d’autres membres du gouvernement, a promis de l’aide alimentaire aux victimes et assuré que l’Etat couvrirait les coûts d’enterrement et de relogement.

Deux axes majeurs reliant la capitale à la République démocratique du Congo (RDC) et au Rwanda ont été coupés, le premier à la suite de l’effondrement d’un pont, le second par des éboulements.

AFP/Johannesburg

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter