Kakobola : Un Pas de Géant pour l’Électrification en RDC

La centrale hydroélectrique de Kakobola représente un tournant décisif dans les efforts de la République Démocratique du Congo (RDC) pour électrifier ses régions les plus isolées.

Ce projet fait partie d’un portefeuille ambitieux de nombreux projets hydroélectriques planifiés depuis une dizaine d’années, visant à fournir de l’électricité aux régions les moins desservies du pays.

Le vendredi 5 juillet dernier , Teddy Lwamba, le ministre congolais des Ressources hydrauliques et de l’Électricité, a annoncé une étape cruciale : le démarrage des tests et essais de production à la centrale hydroélectrique de Kakobola, située dans la province du Kwilu. Cette information, tirée du compte rendu de la réunion du Conseil des ministres, marque une avancée significative pour le projet.

Réalisations et Progrès

Selon le ministre, l’ensemble des lignes de transmission de l’électricité vers les localités de Kikwit, PK600 et Gungu ont été achevées à 100 %. En ce qui concerne les lignes de transport vers Idiofa, elles sont à un taux d’exécution de 80 %.

Les essais et tests sont actuellement en cours à Gungu et Idiofa, et devraient démarrer incessamment dans les autres localités restantes.

La réalisation de ces infrastructures est capitale pour les provinces de Kwilu et Bandundu, car la centrale hydroélectrique de Kakobola est l’un des projets de développement les plus emblématiques de la région. Dotée d’une capacité prévue de 10,5 MW, la construction de la centrale a débuté en 2011 et s’est achevée en 2016.

Défis et Solutions

Cependant, l’opérationnalisation du site a été retardée par des désaccords entre les pouvoirs publics et Angélique International, la société indienne responsable de la construction de la centrale.

Les deux parties ont rencontré de nombreuses difficultés, notamment lors de la pose des pylônes nécessaires à la distribution de l’électricité. Ces obstacles ont finalement été surmontés, permettant au projet de progresser vers son achèvement.

Le coût total de la construction de la centrale s’élève à 42 millions de dollars, avec un apport de 10 millions de dollars de l’État congolais. Une fois pleinement opérationnelle, la centrale devrait répondre aux besoins en électricité d’environ 800 000 personnes et faciliter la distribution d’eau pour la production agricole, contribuant ainsi de manière significative au développement socio-économique de la région.

Potentiel et Perspectives

Selon un récent rapport de l’Association internationale de l’hydroélectricité (IHA), la RDC possède l’un des potentiels les plus importants du monde en termes d’hydroélectricité. Le rapport souligne que la mise en œuvre de politiques spécifiques et une meilleure gestion des ressources devraient permettre au pays de réaliser pleinement ce potentiel.

L’un des projets les plus ambitieux dans ce domaine est le projet Inga 3, avec une capacité prévue de 11 050 MW. Bien que ce projet connaisse des avancées timides, il représente une promesse majeure pour l’avenir énergétique du pays.

En 2023, la mise en service de la centrale hydroélectrique Busanga, d’une capacité de 240 MW, a marqué une autre réalisation notable, produisant en moyenne 1,32 TWh d’électricité par an.

Défis de l’Électrification en RDC

Malgré le riche potentiel énergétique de la republique democratique du congo, seulement environ 19 % de la population a accès à l’électricité. La majeure partie de la population, notamment dans les zones rurales, continue de vivre sans accès fiable à l’électricité.

Cette situation contraste fortement avec les abondantes ressources hydroélectriques dont dispose le pays, soulignant l’urgence de développer des infrastructures adéquates pour améliorer l’accès à l’électricité.

Lire Aussi:Assouplissement des Sanctions contre Dan Gertler en Échange de ses Intérêts Miniers en RDC6 (matierenews.com)

L’Afrique : Un Géant Énergétique Émergent avec de Nouvelles Opportunités d’Investissement1 (matierenews.com)

Stabilité Entravée : La République du Congo, Membre de l’OPEP, Persiste dans ses Efforts malgré les Défis2 (matierenews.com)

TotalEnergies et QatarEnergy Forgent un Partenariat pour l’Exploration Pétrolière dans le Bassin Orange de Namibie 1 (matierenews.com)

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *