fbpx
armee-nigerienne

Le Nigeria ferme sa frontière avec le Cameroun pour mieux traquer Boko Haram

Le Nigeria a fermé sa frontière avec le Cameroun, longue de plusieurs centaines de kilomètres, afin de contrer les mouvements des extrémistes islamistes qui se servent de l’Etat d’Adamaoua au nord dans la zone frontalière avec le Cameroun comme lieu de retranchement et rampe de lancement pour perpétrer de nouveaux assauts.

Le général Rogers Nicholas de la 23e brigade blindée des forces de défense nigérianes, a déclaré aux journalistes samedi que la fermeture de la frontière s’est faite dans le cadre de l’opération de ratissage des points de passage clandestins entre les deux pays qui facilitent la fuite des extrémistes actuellement traqués par les forces nigérianes.
Il a ajouté que les opérations transfrontalières sont présentement menées par la douane, les autorités de l’immigration, les soldats et la police qui sont chargés de s’assurer que rien ne traverse la frontière en direction du pays, le temps nécessaire à la prévention de nouvelles attaques comme celles qui ont récemment secoué le nord-est du pays faisant des centaines de victimes.
Boko Haram avait alors revendiqué ces attaques sanglantes qui motivent dans la présence renforcée de l’armée nigériane dans les Etats du nord du pays en l’occurrence Yobe, Borno et Adamaoua où est déclaré l’Etat d’urgence depuis l’année dernière.
La fermeture de la frontière a toutefois porté un coup dur à l’économie des deux pays en affectant des milliers de personnes qui traversent régulièrement la frontière pour faire leurs transactions économiques ainsi que leurs activités sociales et religieuses.

Eric Kasongo

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter