fbpx
Chebeya

RDC :Assassinat de Chebeya : avec une faible marge de manœuvre, Tshisekedi promet de suivre le dossier

Le chef de l‘État de RDC, Félix Tshisekedi promet de suivre le dossier relatif à l’assassinat en juin 2010 du militant des droits de l’homme Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana. Mais avec quelle marge de manœuvre ?
Félix Tshisekedi tient à ce que toute la lumière soit faite sur la mort du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana. Le président de RDC a réaffirmé cette volonté mardi lors des échanges avec la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH).
« Globalement, il (Tshisekedi, NDLR) a dit qu’il va donner l’occasion aux familles des victimes de faire prévaloir leur droit. C’est à nous, société civile, c’est à nous défenseurs des droits de l’homme d’encadrer toutes ces personnes qui sont frappées au cœur de leurs droits fondamentaux », a déclaré Paul Nsapu, secrétaire général de la FIDH au cours d’une conférence de presse vendredi.
En juin 2010, Floribert Chebeya président de l’ONG de défense des droits de l’homme « La Voix des sans voix » est retrouvé mort avec son chauffeur Fidèle Bazana.
Sous l’impulsion d’ONG et de chancelleries occidentales, un prcès avait été organisé en 2011. Mais, la condamnation de certains policiers ne semble pas satisfaire des ONG qui réclament l’inculpation du commanditaire présumé, le général John Numbi.
Dès lors, quelle sera la valeur ajoutée de l’intervention de Tshisekedi ? Les familles des victimes ont peut-être des raisons d’espérer, mais Tshisekedi, c’est désormais un président sans majorité dans les deux chambres du Parlement. Et peut-être sans contrôle des institutions dont la justice. Même si la constitution lui confère le statut de juge suprême de la Nation.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter