fbpx
liberationfoto

RDC : Cape Lambert conclut un protocole d’accord pour une JV sur des projets de cuivre et de cobalt

La compagnie minière Cape Lambert a conclu un protocole d’accord de joint-venture (JV) avec la société congolaise Paragon Mining, pour développer les projets de cuivre et cobalt Kipushi et Kasombo, en RD Congo.

Après la réalisation d’une diligence raisonnable par Cape Lambert (prévue pour mars 2017), la société paiera 50 000 $ pour l’exécution du protocole d’accord. Elle versera ensuite une autre somme de 100 000 $ et cèdera 90 millions d’actions, cinq jours ouvrables après la signature de l’accord de JV. Un troisième paiement de 150 000 $ et une émission de 50 millions d’actions supplémentaires sont prévus, cinq jours ouvrables après le début de la production sur l’un des projets.

Les deux sociétés détiendront, chacune, une participation de 50% dans le projet. Elles auront pour objectif de démarrer immédiatement l’exploration à Kasombo et, dans 6 mois, les activités d’exploitation minière à Kipushi.

A Kasombo, la JV entreprendra, dans 18 mois, une étude de faisabilité et prévoit de démarrer les activités d’exploitation dans 24 mois. Au projet de résidus de Kipushi, elle opérera sur l’usine de traitement installée et mise en service, l’année passée, avec une capacité de production de 4 000 tonnes/an de cobalt, 10 000 tonnes/an de cuivre et 2 000 tonnes/an de zinc.

En outre, les deux sociétés collaboreront pour identifier et obtenir d’autres projets de cuivre, d’étain, de zinc et de cobalt, en RD Congo et en Zambie.

«Nous croyons que le cobalt, en tant que marchandise, a un avenir extrêmement positif, et avec cette transaction et la JV proposée, nous pensons être bien placés pour bénéficier des hausses significatives de la demande et des prix dans ce secteur.», a commenté Tony Sage (photo), président exécutif de Cape Lambert.

Cape Lambert est une compagnie cotée à la bourse australienne, ASX.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter