fbpx
m23

RDC : des députés prêts au dialogue avec un groupe rebelle

Les députés provinciaux de la province du Sud-Kivu à l’est de la RDC prêts à dialoguer avec les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Reste à savoir quelle réponse donnera le mouvement rebelle venu du Rwanda depuis 1994.

La commission défense et sécurité de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu à l’est de la RDC entend envoyer une délégation à la rencontre des éléments des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

« Il y a des FDLR qui sont arrivés dans le territoire de Kalehe, qui insécurisent la population. C’est dans ce sens là que nous nous sommes dit, nous devons y dépêcher une délégation des députés qui font partie de la commission de défense et sécurité pour échanger avec ces FDLR », a déclaré le député Amani Kamanda Jacques, rapporteur de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu cité par le site congolais Actualite.cd.

Objectif affiché : trouver « des mesures devant nous amener à sécuriser, à protéger efficacement la population de cette contrée ». Autrement dit, obtenir par le dialogue ce que l’armée, la MONUSCO et les rebelles n’ont pas pu obtenir par les armes : le cessez-le-feu.

Une fin des hostilités qui devrait mettre fin à plus de deux décennies de douleurs, d’abus et d’atrocités endurées par les populations du Sud-Kivu et Nord-Kivu du fait des violences causées par les FDLR installées dans ces deux provinces depuis 1994, après avoir commis le génocide au Rwanda.

Mais, les enjeux économiques pourraient compliquer les négociations, car les FDLRcomme plusieurs autres groupes armés qui écument la partie orientale de RDC, ont fait de la violence un moyen optimal d’exploitation illégale des riches et abondantes ressources naturelles.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter