fbpx
oly ilunga

RDC : deux ex-ministres dont celui de la Santé condamnés pour détournements de fonds

Deux anciens ministres, dont celui de la Santé qui avait géré le début de l’actuelle épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, ont été condamnés lundi à des peines de prison pour détournements de fonds, a-t-on appris de source judiciaire.

L’ancien ministre de la Santé du gouvernement central, Oly Ilunga, et l’ex-ministre des Finances de la province de Kinshasa, Guy Matondo, ont respectivement été condamnés à cinq et huit de travaux forcés par la Cour de cassation.

Le Dr Ilunga, ministre de décembre 2016 jusqu‘à sa démission le 22 juillet 2019, est accusé avec l’un de ses collaborateurs d’avoir détourné environ 400.000 dollars destinés à la lutte contre l’actuelle épidémie d’Ebola dans l’est de la RDC, d’après l’arrêt de la Cour de cassation consulté par l’AFP.

Dans un communiqué, l’ex-ministre a déclaré n’avoir “jamais perçu aucune des sommes imputées”, ajoutant : “ces deux sorties de fonds ont été effectuées à mon insu” par un collaborateur.

“J’exercerai tous les recours disponibles”, a-t-il ajouté, dénonçant de “nombreux vices de procédures”.

Les arrêts de la Cour de cassation en RDC ne donnent pas lieu à des recours. “La Cour de cassation a condamné mon client, l’ancien ministre provincial des Finances de Kinshasa Guy Matondo, à 8 ans des travaux forcés”, a déclaré à l’AFP Me Michel Omba, son avocat, dénonçant “un scandale judiciaire”.

Sanction en prison

  1. Matondo est accusé d’avoir détourné au total 21,7 millions de dollars et 235 millions de francs congolais (147.000 dollars), peut-on lire dans l’arrêt de la Cour de cassation le concernant, également consulté par l’AFP.

La peine des travaux forcés n‘étant pas exécutée en RDC, les personnes condamnées vont purger leur sanction en prison.

Le président Félix Tshisekedi a fait de la lutte contre la corruption l’une des priorités de son mandat.

A l’origine proche de son père, l’opposant historique Etienne Tshisekedi, l’ex-ministre de la Santé Oly Ilunga avait accepté de rejoindre le gouvernement de l’ex-président Kabila en décembre 2016.

Médecin et cadre hospitalier à Bruxelles avant d’entrer au gouvernement congolais, M. Ilunga avait démissionné en juillet dernier. Le chef de l’Etat venait de lui retirer la conduite de la riposte anti-Ebola.

Source:AFP

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter