fbpx
Tribunal Instrance Paris 1

RDC : inculpation d’un témoin-clé dans le procès du meurtre des experts de l’ONU

Un témoin-clé va être inculpé dans le procès-fleuve des assassins présumés de deux experts des Nations unies en mars 2017 dans le Kasaï en République démocratique du Congo, a annoncé lundi la justice militaire.

“Nous allons formellement inculper Jean Bosco Mukanda”, a indiqué le parquet du tribunal militaire à Kananga où se tient le procès depuis juin 2017 (avec une interruption d’octobre 2017 à août 2018).

La Suédoise d’origine chilienne Zaida Catalan et l’Américain Michael Sharp ont été tués le 12 mars 2017 au Kasaï où ils enquêtaient sur des fosses communes.

La région a connu plusieurs mois de violences après la mort du chef coutumier Kamuina Nsapu tué par les forces de sécurité le 12 août 2016 (au moins 3.400 morts en moins d’un an).

En juillet 2017, Jean Bosco Mukanda s‘était présenté comme un témoin de la décapitation d’une des deux experts onusiens. Il avait affirmé reconnaître un des accusés.

En décembre 2017, une enquête de Radio France internationale (RFI) et de l’agence Reuters avait suggéré qu’il était un agent double, à la fois “ancien chef de milice Kamuina Nsapu et informateur de l’armée congolaise”.

Il avait été arrêté le 14 septembre dernier pour son rôle trouble. Depuis, il continuait à comparaître en qualité de témoin.

Son inculpation a été qualifié “d’avancée majeure” par l’avocat d’autres membres de la défense. “Nous allons démontrer comment ce monsieur (Jean Bosco Mukanda) a manipulé nos clients”, a déclaré cet avocat, Trésor Kabangu, qui défend plusieurs prévenus (une douzaine d’inculpés au total).

En 2017, le secrétaire général de l’ONU avait nommé le procureur canadien Robert Petit pour accompagner la justice congolaise dans les enquêtes.

Source:Africanews

 

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter