fbpx
olomide

RDC: le chanteur congolais Koffi Olomide emprisonné à Kinshasa

Le célèbre chanteur congolais Koffi Olomide, au centre d’une polémique pour avoir frappé une de ses danseuses, a été emprisonné mardi à Kinshasa après son inculpation pour “coups et blessures volontaires”, selon des sources judiciaires.

Chanteur de rumba populaire en Afrique, Antoine Agbepa Mumba, alias Koffi Olomide, avait été filmé vendredi à son arrivée à l’aéroport de Nairobi en train de donner un violent coup de pied à l’une de ses danseuses.

Largement relayée par les réseaux sociaux, la vidéo de la scène avait provoqué une vague de condamnations.

Le chanteur a été expulsé samedi du Kenya, où il devait donner un concert. Dans la foulée, les autorités zambiennes ont annulé son concert prévu cette semaine à Lusaka.

“M. Koffi est inculpé pour coups et blessures volontaires, trouble à l’ordre public, et d’autres infractions”, a déclaré à l’AFP un haut magistrat sous le couvert de l’anonymat.

Détenu sous un mandat d’arrêt provisoire, le chanteur “sera présenté devant un tribunal dans cinq jours”, a-t-il précisé.

“Le camion qui l’a transporté est arrivé [cet après midi] à la prison centrale de Makala, provoquant une grande effervescence parmi les prisonniers”, selon une source pénitentiaire, ajoutant que Koffi Olomide “est gardé à la cellule 14 du pavillon 8”, réservé aux notabilités.

Tôt ce matin, le chanteur a été interpelé par la police, a déclaré à l’AFP le général Célestin Kanyama, chef de la police de Kinshasa.

Une plainte contre le chanteur a été déposée par un député congolais, Zacharie Bababaswe.

“J’ai saisi les autorités puisqu’il est inadmissible qu’après cet acte de barbarie sur une femme, Koffi Olomide soit reçu” à son retour à Kinshasa “comme VIP par la DGM (Direction générale des migrations) alors que l’affaire a provoqué un tel tollé à travers le monde”, a déclaré à l’AFP cet élu de la majorité au pouvoir.

Il s’agit “de réhabiliter cette pauvre danseuse face à Koffi qui a des contacts dans l’appareil judiciaire et auprès des dirigeants [dans] le gouvernement congolais”, s’est-il emporté.

“Que la justice de l’homme soit juste et équitable. A tous mes fans, gardez votre sang-froid… on va s’en sortir”, a réagi Koffi Olomide, 60 ans, sur sa page Facebook.

En août 2012, Koffi Olomide, dont la discographie compte 26 albums, avait été condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour “coups et blessures volontaires” contre son producteur.

S’il est reconnu coupable de cette même infraction, Koffi Olomide encoure cette fois entre 8 jours et 6 mois de prison ferme.

Source :afp

 

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter