fbpx
Gold-Bars-8-LWQDN6J52Y-800x600

RDC : le gouvernement veut reprendre 3 tonnes d’or au raffineur suisse extraites de son sous-sol entre 2004-2005

La RD Congo entreprendrait de reprendre, au raffineur aurifère suisse Argor-Heraeus SA, près de 3 tonnes d’or extraites de son sous-sol, entre 2004 et 2005, par un groupe armé dans une concession aurifère près de la localité Mongbwalu dans le district de l’Ituri, Province Orientale.

«Cette question de 3 tonnes d’or est prioritaire pour le gouvernement qui, au travers les ministères des Mines et de la Justice, est en train d’examiner comment on doit organiser pour que le dossier jadis clôturé en Suisse, soit rouvert, même ici au pays…», a déclaré Martin Kabwelulu, ministre des Mines. Ceci en marge, rapporte le quotidien Le Phare, de la conférence sur le commerce illicite de l’or en RDC organisée par Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA) et Southern Africa Resource Watch(SARW), les 29 et 30 septembre au Fleuve Congo Hôtel.

Une commission travaillerait depuis plus de 6 mois sur le dossier et aurait eu, déjà, des rencontres avec un procureur suisse ainsi que des animateurs de l’Association suisse Track Impunity Always (Trial).

Trial avait donné l’alerte en 2013 et a déposé, le 31 octobre 2013, une plainte de dénonciation pénale contre Argor-Heaeus SA pour « blanchiment aggravé de matières pillées », apprend-on.

Les miliciens du Front nationaliste intégriste (FNI) sont accusés du pillage, entre 2004 et 2005, de cette cargaison de 3 tonnes de pépites d’or, valorisé à 40 millions de dollars, dont les retombées financières servaient à financer leurs activités militaires.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter