fbpx
Joseph-Kabila-serment

RDC : le parti MSR exige un débat sur la révision constitutionnelle

Le Mouvement social pour le renouveau (MSR), troisième force politique de la majorité présidentielle rd-congolaise, exige un débat au sein de la majorité présidentielle sur la révision constitutionnelle.

Dans une déclaration publiée mardi à Kinshasa, le bureau politique du MSR a affirmé que le président de la République Joseph Kabila lui-même n’a jamais levé une quelconque option relative à la révision de la Constitution, notamment l’article 220 qui interdit de briguer un troisième mandant.

“Le président Joseph Kabila n’a donné mandat à personne de le faire à sa place”, a souligné le bureau politique Mouvement Social pour le Renouveau (MSR) à l’issue d’une session extraordinaire élargie aux délégués des 26 fédérations du parti tenue mardi à Kinshasa

Le MSR a affirmé qu’il soutient que le gouvernement, qui a initié le projet de révision constitutionnelle, annoncé le 9 juin 2014, n’a pas repris l’article 220 dans sa ligne de mire.

Le MSR a fait remarquer que jusqu’ici, la Majorité présidentielle à laquelle il appartient n’a jamais débattu de la question ni levé l’option d’une quelconque révision des dispositions intangibles de la Constitution.

“La Majorité présidentielle est une coalition politique suffisamment structurée et organisée. Le profond désir du Mouvement Social pour le Renouveau est que cette famille politique demeure fidèle à ses engagements et aux textes qui la régissent”, conclu le MRS.

Joseph Kabila a été élu président de la République en novembre 2006 et réélu en novembre 2011.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter