corneille_nangaa_rdc1

RDC : nouvelles sanctions américaines contre des responsables de la Céni

Trois mois après la tenue de la présidentielle en République démocratique du Congo, des membres de la commission électorale nationale indépendante demeurent dans la tourmente.

Le président de la Céni vient d‘être frappé au porte-monnaie par les Etats-Unis. Le trésor américain a notamment décidé jeudi de bloquer tous les actifs de Corneille Nangaa relevant de la juridiction américaine. Dans la foulée, interdiction a été faite aux Américains d’effectuer des transactions financières avec lui. Sont aussi visés par ces sanctions, son conseiller ainsi que son adjoint.

Les Etats-Unis accusent ces trois Congolais d’avoir sapé la tenue d’une élection transparente et crédible en RDC. On leur reproche de n’avoir rien fait pour que le vote reflète la volonté du peuple congolais.

Corneille Nangaa est par ailleurs accusé de corruption par Washington. Il aurait selon les Américains, détourné les fonds opérationnels de la Commission électorale à des fins politiques et personnelles. Il aurait par exemple, souligne l’enquête du trésor américain, gonflé de 100 millions de dollars, la facture des machines à voter.

Washington vient d’enfoncer le clou à travers ces sanctions. Corneille Nanga ayant déjà été déclaré persona non grata aux Etats-Unis.

Comments are closed.
Matière News