fbpx
moise

RDC : Retour de Moise Katumbi dans son fief, impose indirectement le départ de Joseph Kabila de la ville

Il a été reçu à l’aéroport par plusieurs personnalités politiques dont le président de l’Assemblée provinciale du Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumanza communément appelé’’ Baba’’ qui signifie père.

Président du club de football Tout Puissant Mazembe, Moïse Katumbi avait soutenu le Président Joseph Kabila lors des précédentes élections.

S’exprimant en Swahili, Moïse Katumbi a appelé les Congolais de toutes les provinces du pays à s’aimer les uns les autres pour l’interet de la nation.

Dans son franc parler Moise Katumbi n’a pas hésité à critiquer le gouvernement de Kinshasa qui, de son point de vue, ne rétrocéderait pas suffisamment de ressources à la province du cuivre qui assure l’essentiel des recettes du pays et est en tous cas loin des 40% prévus par la Constitution. En outre, M. Katumbi, comme la majorité de ses compatriotes, ne cache pas qu’il désapprouve l’idée d’une réforme de la Constitution qui aboutirait  à confier un troisième mandat au président sortant Joseph Kabila, ce qui alimente la rumeur d’un désaccord entre les deux hommes. Le chef de l’Etat, qui se trouvait à Lubumbashi lundi n’a d’ailleurs pas attendu le retour du gouverneur pour regagner son ranch de Kundelungu, en bordure de la réserve naturelle du même nom selon les sources proches de la presidence.
S’adressant à la foule massée au centre-ville et qui l’ovationnait, M. Katumbi s’est montré à la fois prudent et elliptique dans son adresse. Il a prôné « l’amour du prochain » puis s’est exprimé par le détour d’une devinette sportive.

Evoquant l’équipe nationale de la RDC qui joue en finale en Guinée dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations, il a parlé d’un premier penalty, puis d’un deuxième qui, quoique contestable avait finalement été accepté. Puis, lorsqu’il s’est écrié : «allons-nous accepter un troisième penalty ? » tout le monde a compris qu’il faisait allusion à l’éventualité d’un troisième mandat présidentiel…

Selon bbc Afrique, Katumbi qui désapprouve l’idée d’une réforme de la Constitution a demandé à la foule massée sur la place Moïse Tshombe, d’acclamer le courage du peuple burkinabé qui a mené à bon port une révolution.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter