fbpx
airbus_de_congo_airways1

RDC : un Airbus A320 de Congo Airways saisi à Dublin à cause d’un litige juridique

Queques jours après la saisie d’un Airbus A320 de Congo Airways à Dublin à cause d’un litige juridique avec une société américaine, le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a déploré que la justice irlandaise est “instrumentalisée”.
“C’est une société minière MIMINCO LLC de droit américain en conflit avec l’Etat congolais qui a instrumentalisé la justice irlandaise en faisant rendre une ordonnance de saisie”, a expliqué mercredi le ministre rd-congolais des Relations avec le Parlement, KinKiey Mulumba, lors d’un point de presse à Kinshasa.

L’affaire remonte en 1997 où des soldats zaïrois, qui seraient conduits par l’un des fils du président de l’époque Mobutu Sese Seko, avaient occupé des concessions diamantifères de MIMINCO LLC dans le territoire de Tshikapa, situé près de la frontière angolaise.

Le gouvernement de la RDC et MIMINCO LLC avaient conclu un règlement transactionnel pour mettre fin au différend.
“La transaction ainsi conclue pour un montant de 13 millions de dollars américains, au lieu de 45 millions de dollars réclamés par MIMINCO LLC, est coulée par le Centre International pour le règlement des différends relatifs aux investissements siégeant au siège européen de la Banque Mondiale à Paris”, a précisé le ministre Mulumba.

Sur base de la sentence arbitrale, l’Etat rd-congolais avait versé en 2007 à MIMINCO LLC un acompte de 1,3 millions de dollars américains sur les 13 millions de dollars.
D’après le ministre, ce deuxième Airbus de Congo Airways, nouvelle compagnie aérienne nationale de la RDC, était attendu le 29 août à Kinshasa.
La RDC a acheté deux Airbus A320 de moins de 10 ans d’âge à 50 millions de dollars américains auprès de la société aérienne italienne Alitalia.
Le premier a été livré le 30 juillet dernier au sol de l’aéroport de N’Djili à Kinshasa.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter