fbpx
lambert-mende2

RDC:Felix Tshisekedi recrute l’ex batteur du Tam Tam de la Kabilie

Lambert Mende Omalanga, l’ ex-ministre de la Communication et porte-parole des derniers gouvernements Kabila de même que 9 députés du regroupement CCU et Alliés se sont rapprochés de l’union sacrée du président Félix Tshisekedi.

Ce rapprochement a été officialisé après une rencontre entre les deux hommes au Palais de la nation, le mercredi 6 janvier dernier. Une rencontre au cours de laquelle, le député de Sankuru a déposé un cahier de charges auprès du Chef de l’Etat. Pour Lambert Mende, il s’agit de participer et d’apporter un appui à la coalition gouvernementale dénommée Union sacrée de la Nation annoncée par le Chef de l’Etat en vue de contribuer à la solution aux problèmes.

Il s’agit notamment de prendre part activement dans ce cadre à l’élaboration d’un programme de gouvernement dédié à l’enracinement de l’Etat de droit, au renforcement de la souveraineté nationale, d’une véritable démocratie politique, économique, sociale et culturelle et à la lutte contre les anti-valeurs de corruption et de tribalisme, de concert avec le Chef de l’Etat, conformément aux dispositions pertinentes de la Constitution, a-t-il poursuivi.

Un nouveau gouvernement d'”union sacrée”
Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, semble avoir repris les commandes de son mandat, après s’être séparé de son allié Joseph Désiré Kabila, il a appelé à la mise en place d’un nouveau gouvernement d'”union sacrée”, pour dit-il tourner la page des “humiliations” qu’il affirme avoir subies au sein de la coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila.

Proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018, le président Félix Tshisekedi gouvernait depuis janvier 2019 en coalition avec les forces de l’ex-président, majoritaires à l’Assemblée et au Sénat.

Depuis, qu’il a mis fin à la coalition FCC-CACH, le chef de l’État congolais a a désigné une personnalité – un informateur – pour identifier une nouvelle majorité. Autre victoire du camp Tshisekedi, la destitution de Jeanine Mabunda à la tête de l’Assemblée nationale. Avec cette nouvelle majorité au Parlement, le président de la République Démocratique du Congo a les mains libres pour mettre en place ses réformes.

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter