fbpx
liberationfoto

Réforme minière:Le réseau des journalistes camerounais du secteur minier est en gestation

Le Centre pour l’Environnement et le Développement (Ced), a organisé le jeudi 19 décembre 2013, à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun, une concertation avec les hommes de médias camerounais, pour le compte de son programme « industries extractives ».Le but recherché de cette réflexion, qui a donné lieu à de nombreux échanges, est de mettre sur pied un réseau de journalistes, qui aura pour mission, de vulgariser le plaidoyer de la société civile, en faveur des populations concernées par l’exploitation minière.

Il faut noter que le secteur minier est en pleine explosion au Cameroun. Pour preuve, le gouvernement vient de délivrer 160 permis miniers, et 03 permis d’exploitation industrielle, le secteur connaît une telle ruée, que plus de 173 concessions, sont en train d’être attribuées aux exploitants miniers. Précisons au passage, que le Cameroun a été admis depuis octobre 2013, au processus Itie (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives). De plus, le nouveau code minier proposé par le gouvernement sera adopté en 2014, toute chose qui accroît l’intérêt des populations pour le secteur des mines.

Pour Éric Bisil, du Ced, « les défis et les opportunités du secteur minier sont si importants, qu’il devient impératif d’informer, d’éduquer et de sensibiliser les populations vulnérables, sur l’impact environnemental que charrie l’exploitation minière, au regard de l’importance qu’occupe ledit secteur, dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (Dsce) ».

De manière générale, l’Ong en charge des questions d’environnement et de développement (Ced), vise à terme, à susciter de l’intérêt au sein des populations, pour une meilleure répartition des fruits de la croissance, générés par l’exploitation minière.

Armand Ougock

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter