fbpx
sadc

RSA : Le FODICAS a rendu hommage martyrs de la journée du 16 février 1992

Le forum de la diaspora congolaise de la SADC a rendu hommage aux martyrs héros du 16 février 1992 lors d’une réception organisée à l’hôtel Rockwell de la ville de cape town  en Afrique du sud.

Apres le mot de circonstance prononcé  par monsieur  Freddy Yoko  qui a premièrement salué la présence de différents représentants des  organisations politiques ,associations et communautés des congolais de la région de SADC bien avant d’introduire l’orateur principal le professeur Emmanuel Kiro Kimathe qui a centré son allocution sur le bien-fondé de la commémoration  de cette date du 16 février 1992.

Apres 24 ans des premiers martyrs et héros de la démocratie en république démocratique du Congo  qui réclamaient  la poursuite des travaux  de la conférence nationale souveraine CNS  sous l’initiative du comité laïc de coordination qui était composé de huit membres parmi lesquels Pierre Lumbi ancien conseiller spécial de sécurité de Joseph Kabila passe récemment à l’opposition  et président national du MSR .

La réaction néfaste du régime du Marechal Mobutu  pour empêcher les manifestants chrétiens  avait causé un bilan tragique de 13 morts selon les sources officielles  et plusieurs blessés.

En marge cette cette journée qui a été décrété par l’opposition et la société civile journée ville morte ; le FORDICAS a pris l’engagement formel par  la bouche de son coordonnateur principal de pérenniser pour toutes les générations futures le sens profond du sacrifice  suprême des martyrs du dimanche 16 février 1992.

L’orateur le professeur Emmanuel Kiro Kimathe a sanctionné son intervention par la lecture d’une déclaration commune des participants à cette cérémonie nommément ; le forum de la diaspora congolaise de la SADC, L’UNC, la dynamique Katumbi, MSR, les représentants des communautés congolaises des pays de la région de la SADC présents a cette cérémonie et quelques  indépendants et membres de la société civile.

Qui appelle  au président Kabila de respecter le serment constitutionnel en tant garant de la nation, tout en évitant beaucoup des ténors et complices de la fermeture de la CNS  à l’origine du massacre des chrétiens qui avaient entêté Mobutu qui sont autour du chef de l’état Joseph Kabila, ils appellent à la SADC de veiller accompagner la RDC dans sa quête de la démocratie ;

Pour  terminer ils ont  rappelé aux congolais de la diaspora  de se rallier comme un homme pour accompagner les composantes qui militent pour le respect des prescrits constitutionnels et l’alternance polique en république démocratique du Congo.

Eric Kasongo

 

 

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter