fbpx
Omar Hassan Ahmad al-Bashir, the president of Sudan, listens to a speech during the opening of the 20th session of The New Partnership for Africa's Development in Addis Ababa, Ethiopia, Jan. 31, 2009. The partnership's primary objective is to eradicate poverty in Africa and bring long-term and sustainable political, economic, and social change to the continent. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Jesse B. Awalt/Released)

Soudan : Béchir destitué par l’armée (Défense)

Situation au Soudan, Vivez les faits !

Réaction de l‘égypte voisine

Le Caire “confiant dans la capacité du peuple et de son armée” à gérer l’après-Béchir.

Les meneurs de la contestation rejettent le “coup d’Etat du régime”

Les meneurs du mouvement de contestation au Soudan rejettent le coup d’Etat de l’armée qui a destitué le président Omar el-Béchir, remplacé par un “conseil militaire de transition”, et promettent de poursuivre les manifestations.

“Le régime a mené un coup d’Etat militaire en présentant encore les mêmes visages (…) contre lesquels notre peuple s’est élevé”, a indiqué dans un communiqué l’Alliance pour la liberté et le changement. “Nous appelons notre peuple à continuer son sit-in devant le quartier général de l’armée (à Khartoum) et à travers le pays”, a-t-elle ajouté.

La chute du régime confirmée par le ministre de la défense soudanais”

Selon le ministre, des dirigeants ont été arrêtés dont Omar Al-Bachir​. Un conseil militaire va administrer le pays pendant une période transitoire de deux ans.

– L‘état d’urgence est décrété pour 3 mois et l’espace aérien est fermé pendant 24 heures.

– Le puissant service de renseignement au Soudan (NISS) annonce la libération de tous les prisonniers politiques du pays, selon l’agence officielle Suna.

Raid à Khartoum dans les locaux d’un groupe lié au Parti du Congrès National

Cette annonce intervient alors qu’une immense foule réclamant le départ du président Omar el-Béchir, au pouvoir depuis trois décennies, est réunie à Khartoum, dans l’attente d’une annonce “importante” de l’armée.

– Des soldats soudanais ont mené jeudi matin un raid à Khartoum dans les locaux d’un groupe lié au Parti du Congrès National (NCP) du président Omar el-Béchir, contesté par la rue depuis des mois, ont rapporté des témoins.

Le groupe visé s’appelle le Mouvement islamique, la branche idéologique du NCP, ont indiqué les témoins à l’AFP. L’armée a annoncé jeudi matin une “déclaration importante bientôt”, déclenchant des scènes de liesse devant le QG des militaires à Khartoum, où des milliers de manifestants réclament depuis des jours le départ du président.

Source:Africanews

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter