fbpx
bebe-deux-tetes-2

Un bébé à deux têtes voit le jour en Inde

Une femme indienne de 28 ans a mis au monde un bébé à deux têtes mercredi matin, à l’hôpital Cygnus J. K. Hindu de Sonipat. Il s’agit d’une petite fille.

Jusqu’à l’accouchement, la jeune femme ne se doutait pas que son bébé était atteint d’une telle malformation. Les parents n’avaient pas d’argent pour payer une échographie dans la grossesse et donc desseller une éventuelle  anomalie.

Selon les médecins spécialistes sur place, les jumeaux qui partagent le même corps appelé  siamois sont des jumelles ou des jumeaux qui sont attachés l’un à l’autre par de zone de leur corps, ces zones étant symétriques.

Il s’agit d’une malformation qui s’observe à la suite de grossesses gémellaires, c’est-à-dire de jumeau monozygote. Le terme monozygote signifie que les deux jumeaux sont issus d’un seul œuf fécondé qui se divise en deux. Au cours de la grossesse de jumeaux vrais c’est-à-dire issus du même œuf, la séparation en deux œufs, en cas de siamois, est incomplète et les deux individus, c’est-à-dire précisément les deux fœtus, vont se développer tout en restant soudés l’un à l’autre.

Ce type de malformation est rare puisqu’il concerne une grossesse sur 100 000 et que d’autre part il apparaît dans environ 1 % des grossesses gémellaires. Ces grossesses gémellaires ont pour caractéristique principale d’avoir des embryons monozygotes. L’autre caractéristique est le nombre de filles puisqu’ils représentent 90 % des cas.

Le mécanisme des sœurs siamoises et des frères siamois est le suivant. Quand un œuf est fécondé par un spermatozoïde où s’il se divise tardivement en deux, les embryons ainsi obtenus vont rester de ce fait rattachés par certaines parties de leur corps. Généralement les zones communes sont la paroi abdominale, la paroi thoracique, la tête et quelquefois même le cerveau. Les organes communs sont le plus souvent le foie, le péricarde, le tube digestif et le cœur.

Pour la majorité des siamois et siamoises les enfants ne vivent pas.

Pour porter le diagnostic de cette malformation selon les spécialistes, avant la naissance il est nécessaire de procéder à une échographie dans les premières semaines de la grossesse. 

Eric Kasongo

Comments are closed.
Matière News
RSS
Follow by Email